Le chenin

Le chenin

chenin_montlouisUnique cépage autorisé dans l’appellation, à Montlouis sur Loire le Chenin est roi.
Il est pour nous l’un des plus grands cépages blanc de France et du monde. Capable de révéler et sublimer un terroir, il ne supporte pas l’approximation. Bien cultivé, il peut donner naissance à de très grands vins.

Seigneur de Montlouis sur Loire

Les premières traces du Chenin nous emmènent en Anjou, non loin de Montlouis sur Loire. Il serait né à la fin du IXème siècle du côté de l’abbaye de Glanfeuil, d’une sélection (ou d’une mutation) d’un autre cépage de Loire : le pineau d’Aunis.

Il arriva en Touraine un demi siècle plus tard grâce à Thomas Gohier qui en planta autour du château de Chenonceau et Denis Briçonnet, abbé de Cormery, qui le cultiva près de son monastère de Mont-Chenin.
François 1er puis Henri IV ont eu l’occasion d’apprécier les vins de Chenin, issus du plateau de Montlouis sur Loire, lors de leur visites au château de la Bourdaisière.

Au fil des siècles sa légitimité dans notre région ne cessa de grandir et il s’affirma comme le grand cépage blanc de l’Anjou et de la Touraine. Un statut toujours pas démenti.

Principales caractéristiques

Sa souche est solide et son écorce, adhérente dans sa jeunesse, se détache en lanière en vieillissant. Son débourrement, c’est-à-dire la sortie de ses bourgeons, est précoce, ce qui l’expose aux premières gelées de printemps. C’est un cépage vigoureux qui demande d’être maitrisé pour éviter les excès. Les grappes sont de forme conique, les baies sont petites à moyennes et deviennent dorées avec la maturité. Le Chenin reste cependant un cépage tardif dont la vendange s’étale généralement du 1er octobre au 15 novembre. Enfin côté maladies, le Chenin, sensible à la pourriture grise, au mildiou, à l’oïdium et aux maladies du bois, demande attention et protection.

Le Chenin et ses petits noms…

Notre cépage tiendrait son nom de ses premiers lieux d’implantation dans la région : Chenonceau ou de Mont-Chenin, selon les sources. Mais on le connait également sous d’autre dénominations comme par exemple : Pineau de la Loire, blanc d´Aunis, cruchinet (France, sud-ouest), Gamet blanc (France, Aveyron), pineau Gros, plant du Clair de Lune, quefort (Nouvelle-Zélande), steen (Afrique du Sud).