Les différents vins de Montlouis sur Loire

Les différents vins de Montlouis sur Loire

529_Cave_de_Xavier_Weisskopf_David_JapyVins tranquilles ou effervescents, mise de printemps ou longs élevages, passage en cuve ou sous bois, grands ou petits contenants, tous ces choix de vinification apportent des profils différents à nos vins. Indépendamment de cela, les vins de Montlouis sur Loire répondent à une classification en fonction de leur sucre résiduel.

 

Sec

Moins de 5g de sucre résiduel par litre.
A boire ou à garder suivant la méthode d’élevage.
Des vins au profil tendu, frais, parfois vifs.

Le bon accord mets/vins – Les Montlouis secs s’allieront facilement avec des plats de poissons : saumon cru mariné, poissons de Loire grillés (sandre, brochet, anguille), Saint-Jacques poêlées…s’accordant ainsi parfaitement avec la fraicheur du produit et les notes marines.

Demi sec

Entre 8g et 25g de sucre résiduel par litre.
A boire ou à garder suivant la méthode d’élevage.
Des vins jouant sur un juste équilibre sucre/acidité.

Le bon accord mets/vins – Les Montlouis demi-secs sont des vins d’équilibre qui s’adaptent au met en allant dans son sens ou en l’équilibrant. Ils se dégustent avec des poissons en sauce, de la cuisine asiatique (sucré-salé), des volailles, des ris de veau, du foie gras, de la charcuterie Tourangelle (Rillons, rillettes …), des fromages de chèvre régionaux (Sainte-Maure, Valençay, Selles sur Cher…) et des pâtes persillées (fourme d’Ambert, bleu d’Auvergne…).

Moelleux

Supérieur à 25g et jusqu’à 45g de sucre par litre.
Plaisants jeunes ils sont aptes à une longue garde.
Des vins concentrés en sucre, mais bénéficiant d’une acidité qui évite toute lourdeur.

Doux ou Liquoreux

Supérieur à 45g de sucre par litre.
Provenant uniquement de vendanges surmûries, ces grands vins de garde résultent uniquement d’années exceptionnellement ensoleillées.
Une concentration de sucre proche de la liqueur, riche en arômes.

Le bon accord mets/vins – Les Montlouis moelleux, doux et liquoreux peuvent se déguster seul, pour eux-mêmes, mais aussi avec de la cuisine exotique, des plats épicés, des fromages puissants (roquefort) ou en dessert.

Effervescents

> Méthodes traditionnelles

Sont le résultat de 2 fermentations avec une pression finale supérieure à 3 bars.
Elles peuvent recevoir une liqueur de dosage au dégorgement.
– jusqu’à 12g de sucre par litre pour le brut.
– entre 32g et 50g de sucre par litre pour le demi sec.
Elevage minimum sur lattes : 9 mois.

> Pétillants

Sont le résultat de 2 fermentations avec une pression finale de 1 à 2,5 bars.
Ils peuvent recevoir une liqueur de dosage au dégorgement.
– entre 17g et 32g de sucre par litre pour le sec.
– entre 32g et 50g de sucre par litre pour le demi sec.
Elevage minimum sur lattes : 9 mois.

> Pétillants originels (une seule fermentation)

Sont le résultat d’une seule et unique fermentation.
Pas de dosage au dégorgement.
Elevage minimum sur lattes : 9 mois.
En savoir plus

Le bon accord mets/vins – Les vins effervescents peuvent se déguster en apéritif ou en dessert.